Accueil


Images


Mots


Vie

Patrick Abrial

Graeme Allwright

Philippe Anciaux

Morice Benin

François Béranger

Michel Bühler

Georges Chelon

Daria de Martynoff

Jacques-Ivan Duchesne

Clo du Trfle

GAM

Ann Gaytan

François-Marie Gerard

Jofroi

Jean-Marc Le Bihan

Catherine Le Forestier

Yves Marchal

Maurane

Frederik Mey

Georges Moustaki

Didier Odieu

Nicolas Peyrac

Raphy

Robert

Olivia Ruiz

Pierre Selos

Claude Semal

Yves Simon

Alain Souchon

Christiane Stefanski

 

Cette page n'est ni une bibliographie ni une discographie complète.
Juste une émotion, une communion.
Quelques idées personnelles sur un chanteur apprécié,
et quelques commentaires sur ses disques qui sont dans ma discothèque !

Dernière mise à jour : 8/03/13

François Béranger

Le 15 octobre 2003, j'écrivais à quelques amis le courriel suivant, un peu comme une bouteille à la mer :

Je voudrais, quoiqu'il arrive
profiter du temps.
Du temps qui me reste à vivre
tant de temps, si peu de temps.

C'est par ces mots que commence le dernier album de François Béranger, paru fin 2002.
Il savait sans doute ce qui le guettait : il est parti définitivement, hier, mardi 14 octobre, terrassé par un cancer.

Pour moi, Béranger, c'était plus qu'un chanteur avec une grosse voix.
C'est l'idéal un peu déjanté de mes 20 ans...
Ses deux derniers disques des années 2000 n'étaient pas les moins bons, et toujours fidèles à son humour critique de notre société.

En t'envoyant ce courriel, je veux simplement lui rendre hommage. Béranger, c'était quelqu'un.

Il avait décidé de clôturer son dernier disque - sa dernière chanson - par une reprise d'un classique de la chanson française : "Quand on s'promène au bord de l'eau"

Chagrins et peines
De la semaine,
Tout est noyé dans le bleu, dans le vert
Un seul dimanche au bord de l'eau,
Aux trémolos
Des p'tits oiseaux
Suffit pour que tous les jours semblent beaux
Quand on s'promène au bord de l'eau.

J'ai eu plusieurs réponses tendres à ce courriel, dont celle de mon beau-frère Michel : "J’espère qu’il a eu le temps d’aller s’acheter une glace à deux boules (“Les vieux”)".

Je n'ai vu François Béranger - en réalité, "François-Marie Béranger" ! - qu'une seule fois en concert. C'était en 1976, à Leuven. Il avait beaucoup de retard, dans une ambiance estudiantine surchauffée. Mais quand il est apparu, avec son pote Alercen à la guitare, ce fut deux heures de délire, de bonheur intégral.

Il faut dire qu'avoir 20 ans au début des années 70, quelques années après mai 1968, et s'intéresser à la chanson française ne pouvait que conduire à François Béranger et à aimer sa grosse voix et ses textes bien pesés. Ces années 70 furent la période de gloire de Béranger. Dès le début des années 80, sa production n'est plus tout à fait à la hauteur et il disparaît petit à petit des bacs. Pour y revenir à la fin des années 90 et disparaître définitivement le 14 octobre 2003.

1969 - "Une ville" - 33 Tours CBS S 64 234
Une ville / Y'a dix ans / A la goutte d'or / Le téléphone / Tranche de vie / Natacha / Dis-moi oui / Chanson bleue / Brésils / Plus je me pose de questions

Premier essai, mais tout Béranger est déjà présent. "Une ville" : construis dans ta tête une ville. C'est tout lui, ça : on peut tout construire, tout faire… suffit de le construire et de le faire ! Et bien sûr, "Natacha", cette improbable chanson d'amour agricole ! Plus je me pose de questions, et moins je trouve de solutions… Il va chercher, l'ami Béranger !

1971 - "Ça doit être bien …" - 33 Tours CBS 64 558
Ça doit être bien / Le monument aux oiseaux / L'amour minéral / Chanson d'amour / Ma fleur / La tite toune / L'ancien chemin de fer / La fête du temps / Madrigal / Choral / Nao / Je pourrais dire

Ce disque est vraiment bien et contient un monument : "Le monument aux oiseaux". Dans une rencontre acoustique avec le groupe Mormos, Béranger développe tout ce qu'il fera par la suite : la tendresse, l'humour, l'amour, la fête, la hargne. Vous n'aurez pas ma fleur, celle qui me pousse à l'intérieur. Et puis je pourrais dire… mais non je ne dirai rien, car soudain le soleil se lève et fait jaillir des cris d'enfants…

1974 - 33 Tours CBS ESC 320
Rachel / La fille que j'aime / Tango de l'ennui / Le vieux / Chanson à danser / Nous sommes un cas / Le balayeur d'Amérique / Gigue de la Reine / Manifeste

Pour moi, le meilleur disque de Béranger. Une diversité musicale féconde, avec d'excellentes orchestrations. Une profondeur des mots, une observation de la vie, une gouaillerie du meilleur aloi, bref - comme dirait Brassens - tout est bon chez lui, y a rien à jeter…

1974 - "Le monde bouge" - 33 Tours CBS ESC 323
Le monde bouge / Prisons / Les jours sont courts / Elle voyage / Le vieux rêve / Département 26 / Comme un chromo / Magouille blues / Twist des clés

Ce disque a une saveur particulière pour moi, parce qu'il me fut offert par ma petite amie de l'époque… Mais à part ça, il marque surtout l'arrivée de Jean-Pierre Alercen, génie de la guitare… électrique ! Et c'est un tournant pour Béranger, qui va devenir beaucoup plus électrique, plus rock, tout en gardant les thèmes qui lui sont chers.

1975 - "L'alternative"- 33 Tours CBS ESC 328
L'alternative / Tous ces mots terribles / Sous les pavés / Y'a qu'la foi qui sauve / Amours envolées / Tous ces mots terribles / Paris-Lumière (Salut tout le monde & Paris-Lumière)

Le meilleur disque de la période Alercen. Béranger fait toujours dans l'anarchie, avec "L'alternative", mais nous offre surtout cette superbe chanson en acoustique : Tous ces mots terribles qui font des chansons, parlant de misère d'ennui de prisons, ne sont que des leurres baillonnant la peur pendant un moment… Chanter c'est pas vivre, mais c'est l'espérer, chanter c'est survivre quand on est vidé…

 

1977 - "En public" - Double 33 Tours CBS ESC 340
Chanson à danser / Gigue de la Reine / Une ville / Présentation des musiciens / Le monument aux oiseaux / Natacha / La fille que j'aime / Le vieux / Les oiseaux mécaniques / Tranche de vie / Magouille blues / Manifeste

Pour ceux qui comme moi ont vu Béranger sur scène ces années-là, ce disque est incontournable et permet de se remettre dans le bain…

1978 - "Participe présent" - 33 Tours CBS ESC 364
Difficile à dire / Derrière ses valises / Qui est responsable ? / Ma fleur / Avril 78 / Blues parlé du syndicat / Participe présent / Rêve ancien n°2

Béranger continue son chemin électrique, mais en oublie ses musiques : il n'en signe pas une seule ! La meilleure chanson est une reprise : "Ma fleur". Et j'ai un faible pour le "Blues parlé du syndicat", adaptation d'une chanson de Woodie Guthrie… Bref, plutôt un disque participe passé…

1979 - "Joue pas avec mes nerfs" - 33 Tours CBS ESC 390
Chansons marrantes / Mamadou m'a dit / Je ne veux plus le savoir / Joue pas avec mes nerfs / Pour ma grand-mère / Tous ces milliers de kilomètres / A force

Fini Alercen, mais pas les guitares électriques ! Il y en a d'ailleurs une superbe dans l'intérieur de la pochette. À part ça, rien de bien spécial. Bien sûr, il y a "Mamadou m'a dit", belle gouaillerie contre le racisme et qui remporta un beau succès… Et il y a aussi, cette belle chanson d'hommage "Pour ma grand-mère"

1980 - "Article sans suite" - 33 Tours RCA ESC 413
A consommer jamais / Canal 19 / Au point de sang / Y'a plus d'papier / Le disque dort / Article sans suite

Béranger n'a plus rien à dire, et il le dit ! Il laisse tomber la culotte et nous fait des chansons bidon. Y'a plus d'encre dans mon stylo Y'a plus d'idées sous mon chapeau… Alors, laissons dormir ce disque exécrable à consommer jamais et classons cet article sans suite…

1982 - "Da Capo" - 33 Tours RCA PL 37 696
Da capo / Le messager / Ma maison / Au paradis perdu / Changement / Train corail / Allemagne soeur blafarde / Dans les arbres

Da Capo Repartir à nouveau Da Capo Éclater en morceaux Da Capo Repartir à zéro… Ce disque est un nouveau départ. On retrouve des musiques de Béranger. On retrouve la rage avec un appel à Mitterand ou - qui sait - à Béranger : place au vrai changement ! Désormais, Béranger va aller des jours entiers dans les arbres à écouter le temps passer

1984 - "Tout le monde s'aime" - Maxi 45 Tours RCA PB 61406
Tout le monde s'aime / Tout le monde s'aime (instrumental)

Béranger s'offre un peu de bon temps… enfin du moins, il n'est plus sous les feux de la rampe. Mais pas sûr que pour lui, ce soit du bon temps. Il sort un maxi 45 tours composé d'un seul titre de près de 8 minutes, au son très électronique, artificiel. Tout le monde s'aime, tout le monde m'embrasse, tout le monde s'éclate… société anonyme à tendresse illimitée. Rien de bien joyeux là-dedans !

1989 - "Dure mère" - 33 Tours Just'in/Justine JD 360 257
Afrikaan air / Parcours de nuit / Celtic calypso / Amour prison / L'internationale / Dure-mère / Chanson folklo / Y'a un malaise / Après la bataille / Mon 18980ème

Le voilà de retour après 7 ans, à part la petite parenthèse d'amour illimité. Dernier 33 tours ou premier CD, il n'offre pour moi rien d'extraordinaire, à part une reprise originale de L'internationale. Mais je suis sans doute mauvais juge. Le disque est sorti à un moment où je n'avais pas toute ma tête à Béranger… et je ne l'ai d'ailleurs pas dans ma discothèque. Rien qu'un enregistrement sur cassette !

1992 - "Exterminator" - Futur Acoustic / Baillemont CD 989 BPE 127
Exterminator / Culture-Mickey / Le messager / Ma maison / Dans les arbres / Allemagne, soeur blafarde

Les deux premiers titres sont originaux, Exterminator arrangé par Alarcen et Culture-Mickey par Lajudie. Les quatre autres morceaux sont repris de l'album Da Capo, malheureusement très peu distribué. Cela leur donne une nouvelle vie, mais Béranger est encore en phase de vol libre, ce qui ne permet pas une large diffusion.

1997 - CD F Acoustic / Musidisc CD 1097 / 176 562
Combien ça coûte ? / Aux exclus / Aux bouffons / En avant ! / L'état de merde / Pour une fois… / Évidence / Marizibill / Présence / Les squelettes / Antonio / Fin de l'été / Exterminateur

Au bout du compte, Béranger est resté près de 15 ans dans son arbre, qu'on retrouve sur la pochette (enfin, c'est un cactus!). Il nous revient, mais doit cette fois savoir que la fin est proche : bientôt la fin du voyage qui n'a duré qu'un instant. Qu'est-ce qu'elle dit la vie ? Quel message juste avant le grand passage ? Un bel album, bien Béranger !

1999 - "Béranger en public 98" - Double CD Futur Acoustic CD 0399 Musidisc 189 802 MU 787
Tous ces mots terribles / Combien ça coûte / Aux exclus / Le vieux / Mamadou / En avant / L'état de merde / Dure-mère / Pour une fois / Tranche de vie / La fille que j'aime / Tango de l'ennui / Grand-mère // Natacha / L'évidence / Antonio / Milonga de mis amores / Parcours de nuit / Culture-Mickey / Aux bouffons / Ma fleur / Fin de l'été / Dans les arbres / Marizibill / La chanson du pharmacien

Un vrai cadeau fait par Béranger à son public. Quasiment toutes ses meilleures chansons (avec pour la plupart une musique de Béranger). Des musiciens unis, avec des arrangements sobres. Un bijou d'adieu.

2002 - " Profiter du temps "- CD Futur Acoustic CD11021
Profiter du temps / Valise rose / Traditions / Combine anti-g / Sombrero de Pananma / Mamadou m'a dit / Enfants Rahélés / Chanson pour elle / L'homosensuel / Comptine / L'engéolière / Irish stew / En avant les p'tites machines / Quand on s'promène au bord de l'eau

Un matin l'angoisse te poisse, tu n'es plus immortel… Redécouvrir les gens, les objets et les jours. Béranger revient à l'essentiel. Un très bel album, très dépouillé. Y'a un début, y'a une fin et ça tourne comme à la danse… Va savoir où ça commence, va savoir où ça finit…

2003 - " 19 chansons de Félix " - CD Futur Acoustic 07100311
Bozo / Le bal / Présence / Prière bohémienne / Les 5 millionnaires / Complainte du pêcheur / L'héritage / Le roi heureux / Petit Pierre / Sur le bouleau / Litanie du petit homme / Complainte du vieux polisson / J'inviterai l'enfance / La chanson du pharmacien / Hymne au printemps / Moi, mes souliers / Le p'tit bonheur / Blues for Pinky / Lettre de mon frère

Béranger a dit tout ce qu'il avait à dire ! Alors, autant finir par ces reprises de son maître, Félix Leclerc, 2 ans avant qu'Hugues Aufray ne fasse la même chose ! Béranger le fait avec une sobriété époustouflante, comme s'il était déjà au paradis des chanteurs ! D'ailleurs, ce disque est sorti après son grand départ !

2004 - "Le vrai changement, c'est quand ?" - Coffret de 3 CDs Futur Acoustic et 1 DVD vidéo 159142 M791
Le changement / Manifeste / Le monde bouge / Magouilles blues / L'alternative / Blues parlé du syndicat / Participe présent / Mamadou m'a dit / Joue pas avec mes nerfs / Au point de sang / Allemagne soeur blafarde / Dure mère / Le messager / L'état de merde / En avant ! // Une ville / Y'a dix ans / Plus je me pose des questions / Nous sommes un cas / Ça doit être bien / Tranche de vie / Tous ces mots terribles / À consommer jeune / Canal 19 / Fin de l'été / Profiter du temps / Valise rose / Enfants rahélés / L'amour minéral / Ma fleur / La fête du temps / Les jours sont courts // Natacha / Pour ma grand-mère / Rachel / La fille que j'aime / Comptine / Dis-moi oui / Département 26 / Ma maison / Évidence / Lettre de mon frère / Blues pour pinky / Le p'tit bonheur / Afrikaan-air / Tango de l'ennui / Le vieux / Le monument aux oiseaux / Tout le monde s'aime

Belle sélection, classée en 3 thèmes : la révolte, la poésie et l'amour. Ça résume bien Béranger ! Le DVD propose un film de Philippe Worms, Tous ces mots terribles, un concert à Lille en novembre 1998 et un clip Chanson folklo.

 

" La compilation de FMG " - CD Hors commerce
Ça doit être bien / Le monument aux oiseaux / Ma fleur / Madrigal / Je pourrais dire / Tranche de vie / Natacha / Plus je me pose de questions / Rachel / La fille que j'aime / Tango de l'ennui / Le vieux / Chanson à danser / Nous sommes un cas / Les jours sont courts / L'alternative / Tous ces mots terribles / Blues parlé du syndicat / Pour ma grand-mère / Le disque dort / Changement / Dans les arbres

Ce CD n'existe pas vraiment. C'est celui que j'ai gravé à partir de mes 33 tours. J'ai évidemment sélectionné celles qui - pour moi -sont les meilleures chansons…

Quelques liens :

  • une demande de souscription pour une œuvre posthume : Les Razozios
  • sa très belle page sur MySpace, avec la possibilité d'écouter 6 chansons et d'en visionner 4 autres !
  • un excellent dossier de l'Art-Scène, avec tous les textes des chansons (dans la discographie, cliquer sur les pochettes)
  • le toujours excellent site de Ghislain Debailleul
  • sa fiche sur le blog Légendes de la chanson francophone
  • sa page sur Chanson rebelle
  • la vie d'Albert Labbouz à travers celle de Béranger… c'est un peu long, mais amusant et émouvant !
  • une discographie complète et commentée
  • le site de sa dernière maison de disques
  • la page qui lui est consacrée dans l'excellent Wikipédia
  • et puis pas mal de sites à trouver : dans un moteur célèbre de recherche, en mettant "François Béranger" entre guillemets, on trouve 39 800 pages… !

 


Chansons


Textes


D'hiver